L'ONU condamne la mort d'un opposant gambien en détention

Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH) a condamné mardi la mort d'un membre du principal parti d'opposition de Gambie, qui était en détention depuis le 9 mai 2016.



Photo: HRW

Des partisans de l’opposition manifestent le 16 avril 2016 à Banjul, capitale de la Gambie, à la suite de la mort en détention du membre de l’opposition Solo Sandeng. Les forces de sécurité gambiennes ont dispersé la manifestation et arrêté plus de 20 manifestants, dont le leader de l’opposition Ousainou Darboe.

Focus Sur