Une «journée ville morte» peu suivie au Zimbabwe

 

 

Ce mercredi, les Zimbabwéens ont peu suivi l'appel à la grève générale lancé par des opposants au président Robert Mugabe pour protester contre l'effondrement de l'économie. Les organisateurs justifient cette faible mobilisation par l'intimidation des forces de sécurité.



Des manifestants zimbabwéens

Focus Sur