La communauté internationale condamne l'offensive d'Haftar en Libye

La bataille du pétrole se poursuit en Libye. Le gouvernement d'union, soutenu par la communauté internationale, a perdu trois terminaux pétroliers dans l'est du pays. Des sites désormais contrôlés par les forces loyales au général Khalifa Haftar qui ne reconnaît pas le gouvernement de Tripoli après une offensive suivie de réactions en cascade. L'ONU, les Etats-Unis, les principaux pays européens condamnent l'initiative des forces du général Haftar.



Photo: Angop

(Photo d'archives) - Base logistique d'une exploitation pétrolière en Afrique.