Eléphants et lions d'Afrique, grands perdants de la protection animale

La Convention internationale sur le commerce d'espèces sauvages menacées (Cites) s'est achevée mardi 4 octobre. Pendant dix jours, plus de 180 pays membres ont débattu des différentes espèces animales et végétales. Une soixantaine de propositions étaient sur la table destinées à assouplir ou durcir les restrictions commerciales concernant quelque 500 espèces.



Eléphants de la Tanzanie.