L'annonce du retrait de la Gambie de la CPI inquiète ONG et opposition

Le ministre de l'Information gambien Sheriff Bojang a annoncé mardi soir que son pays allait se retirer de la Cour pénale internationale (CPI). Une annonce qui suscite l'inquiétude des ONG et de l'opposition gambienne, alors que la Gambie est régulièrement pointée du doigt par les défenseurs des droits de l'homme.



Le Président Jammeh de la Gambie.

Focus Sur