Le chef ougandais Ongwen va répondre devant la CPI de 70 crimes de guerre

Le procès de ce chef des opérations de l'Armée de résistance du seigneur (LRA) s'ouvre mardi à la Cour pénale internationale (CPI). Dominic Ongwen qui occupe la troisième place dans l'échelle de commandement de cette sanguinaire rébellion ougandaise après son chef, Joseph Kony et son adjoint, Okot Odhiambo, est notamment accusé d'esclavage sexuel et de recrutement d'enfants soldats.



Dominic Ongwen.

Focus Sur