Arrestations et fermetures de médias en Gambie

Le gouvernement du président Yahya Jammeh, qui a été battu en décembre à l'élection présidentielle en Gambie, a procédé à des arrestations arbitraires de sympathisants de l'opposition et a fermé trois stations de radio indépendantes au cours de la semaine écoulée. Jammeh est tenu par la Constitution gambienne de céder le pouvoir au président-élu Adama Barrow d'ici au 19 janvier 2017.



Le Président Yahya Jammeh .

Focus Sur