La décision du gouvernement kényan de fermer le camp de Dadaab invalidée

Jeudi 9 février, la Haute cour de Nairobi, saisie par deux ONG, a déclaré « nulle et non avenue » la décision prise par le gouvernement Kényan de fermer le camp de Dadaab d'ici mai 2017. Ils abritent aujourd'hui plus de 250 000 réfugiés, majoritairement des Somaliens ayant fui la guerre civile. La décision a été saluée par les organisations de défense des droits humains. Le gouvernement, lui, a annoncé vouloir faire appel.



Photo: RFI

Kenya