Les six journalistes inculpés, mais libérés en RCI

Après deux jours et demi d'incarcération, les six journalistes et directeurs de publication ivoiriens ont été libérés ce mardi 14 février en fin de journée. Mais ils sont toujours inculpés. Une information judiciaire pour « propagation de fausses nouvelles susceptibles d'inciter des soldats à la révolte » a été ouverte à l'encontre de ces directeurs de publication et rédacteurs de L'Inter, Soir Info, Notre Voie et Le Temps, des titres indépendants et d'opposition. La justice leur reproche d'avoir écrit qu'un accord financier avait été trouvé entre le gouvernement et les forces spéciales, suite à la mutinerie d'Adiaké la semaine dernière.



Des journalistes condamnés