L'incendie dans 5 villages malgaches prend une tournure politique

Dans la localité de Befandriana-Nord, dans le nord de Madagascar, samedi 18 février, deux policiers en mission ont été assassinés par la foule, pour avoir, d'après celle-ci, « racketté les villageois ». Quatre jours après, ce sont plus de 450 cases qui ont été incendiées dans cinq villages de cette zone rurale. Plusieurs sources affirment qu'une trentaine de policiers seraient venus mettre le feu en représailles de la mort de leurs collègues.



Des femmes déplacées sont assises sur les cendres de leur abri qui a été brûlé pendant des combats et incendies