Meurtre de l'opposant Solo Sandeng - La justice post-Jammeh à la peine

A Banjul, pour la quatrième fois, neuf anciens agents de la NIA, les services de renseignements de l'ancien dictateur Yahya Jammeh, se retrouvent devant la justice. Arrêtés mi-février, ils sont poursuivis par l'Etat gambien notamment pour le meurtre de Solo Sandeng, un opposant politique mort en détention en avril 2016.



L'activiste de l'opposition Solo Sandeng, décédé en détention sous la présidence de l'ancien président Yahya Jammeh.

Focus Sur