Droits de l’homme en Libye - Le cri d’alarme de la procureure de la CPI

La procureure de la Cour pénale internationale à La Haye a alerté le Conseil de sécurité le lundi 8 mai. Pour Fatou Bensouda, la Libye est devenue la plaque tournante d'un vaste marché d'êtres humains. L'insécurité et le fragile de l'Etat de droit ont permis aux réseaux de passeurs d'organiser un trafic illégal de migrants, soumis à des viols, des actes de torture et des meurtres. La procureure espère pouvoir ouvrir une enquête sur ces crimes.



Photo: RFI

Fatou Bensouda, procureure de la Cour pénale internationale.