Nouveau coup de sang des démobilisés en RCI

Bouaké ne sort décidément pas de la spirale de la violence : après les mutins la semaine dernière, les « démobilisés » (d'anciens rebelles non réintégrés à l'armée) réclament à leur tour des primes. Environ 6 000 d'entre eux, selon leur propre décompte, réclament chacun 18 millions de francs CFA (27 000 euros).



Soldats ivoiriens.