L'ONU condamne la détention de Djibrill Bassolet au Burkina Faso

Le groupe de travail des Nations unies sur la détention arbitraire demande la libération de Djibrill Bassolé et qualifie sa détention d'«arbitraire». C'est en tout cas ce qu'annoncent les avocats de l'ancien ministre burkinabé des Affaires étrangères.



(Photo d'archives) - Le Président Blaise Compaoré et son ministre de la Sécurité, Djibril Bassolé (à droite)