Au Niger, l'armée tue 14 civils pris pour des jihadistes

14 civils ont été tués mercredi 5 juillet par des militaires nigériens dans un village situé à la frontière entre le Niger et le Nigeria non loin du lac Tchad, une zone sensible où sévit Boko Haram. Les victimes auraient été prises pour des jihadistes. Que sait-on de ce qui semble être une bavure de l'armée nigérienne ?

 



Archive - Des soldats nigériens en reconnaissance à la frontière avec le Nigeria