Le bilan grimpe lourdement après une attaque de Boko Haram au Nigéria

Dans le nord du Nigeria, non loin de Maiduguri, le bilan de l'attaque d'une mission d'exploration pétrolière mardi 25 juillet et de l'opération militaire qui a suivi ne cesse de s'aggraver. L'armée avait affirmé mercredi avoir sauvé une équipe de géologues kidnappés par Boko Haram à la faveur d'une opération de sauvetage musclée. Mais ce jeudi 27 juillet, il semble qu'en fait personne ou presque n'ait pu être sauvé et que le bilan dépasse la cinquantaine de morts, militaires et civils.



Des chercheurs de l'université de Maiduguri mandatés par la compagnie nationale NNPC ont été victimes de Boko Haram près de Magumeri (photo d'archives).