«La police kenyane a fait preuve d'une grande violence», selon HRW

L'ONG Human Rights Watch dénonce un usage excessif de la force par la police kényanne lors des manifestations des partisans de Raila Odinga après l'annonce des résultats des élections du 8 août dernier au Kenya. Selon l'ONG, la majeure partie des violences policières a été observée dans la région de Kisumu, réputée fidèle à l'opposition.



Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, rencontre des jeunes femmes dans un bidonville de Mathare, à Nairobi, au Kenya.