Des soldats de la paix de l'ONU accusés de viol et torture en Centrafrique

Les Nations unies doivent prendre des mesures fermes en réaction aux nouveaux éléments crédibles selon lesquels des soldats de maintien de la paix de l'ONU auraient drogué et violé une jeune femme en République centrafricaine, a déclaré Amnesty International le 11 octobre 2017 après avoir interrogé la victime et 10 personnes ayant eu directement connaissance des faits.



Des soldats de la paix de l'ONU auraient drogué et violé une jeune femme en Centrafrique