Des manifestants tués par des policiers kényans à la suite de l'élection

La police kényane a tué au moins 33 personnes, et peut-être jusqu'à 50, et en a blessé des centaines d'autres dans certains quartiers de la capitale Nairobi, en réaction aux manifestations qui ont suivi l'élection présidentielle du 8 août 2017, ont déclaré Amnesty International et Human Rights Watch dans un rapport conjoint publié aujourd'hui.



Des policiers kényans dans les rues de Nairobi

Focus Sur