Le chef de l'ONU accueilli par un concert de casseroles en Centrafrique

L'ONU compte dans ce pays plus de 12 000 casques bleus et pourtant la paix n'est pas une réalité. La société civile fait entendre des sons de casseroles en signe de protestation.Exacerbé par la persistance des tueries de masse malgré la présence de quelques 12000 casques bleus, le Groupe de travail de la société civile a décrété trois jours de deuil à compter de ce mardi, date d'arrivée à Bangui du N°1 de l'ONU.



Secretary-General António Guterres meets with internally displaced persons in Bangassou, Central African Republic.

Focus Sur