Condamnation de Teodorin Obiang pour biens mal acquis en France

La justice française a condamné vendredi 27 octobre le vice-président équato-guinéen, Teodorin Obiang, à trois ans de prison avec sursis et à une amende de 30 millions d'euros avec sursis également. La cour a aussi ordonné la confiscation de l'ensemble des biens déjà saisis, dont un somptueux hôtel particulier avenue Foch à Paris, une des artères les plus cotées de la capitale.



Photo: Le Pays

Teodorin Obiang