Regain de violence dans les régions anglophones du Cameroun

Quatre gendarmes et au moins un civil ont été tués depuis lundi 6 novembre par des assaillants non identifiés dans la ville de Bamenda et sa région. Du coup, la psychose a à nouveau gagné ces régions en proie à une grave crise socio-politique depuis un peu plus d'un an.



Photo: Le Pays

Manifestation au Cameroun