L'écrivain camerounais, Patrice Nganang, relaxé

L'audience était prévue pour le 19 janvier, mais elle a finalement eu lieu ce mercredi 27 décembre. A Yaoundé, le procès de l'écrivain américano-camerounais Patrice Nganang a été expéditif. Il était poursuivi pour « apologie de crime » et « menaces » pour un post sur Facebook où il disait vouloir « donner une balle exactement dans le front de Paul Biya, le président camerounais ». Le tribunal a finalement prononcé la relaxe et l'abandon des poursuites, mais devrait l'expulser.

 



Patrice Nganang, écrivain camerounais

Focus Sur

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde