Situation sécuritaire toujours aussi précaire dans le nord du Mali

Au Mali, de présumés jihadistes ont attaqué, samedi 6 janvier, dans le nord du pays, près de la frontière nigérienne, une position de combattants du Groupe d'autodéfense touareg Imghad et alliés (Gatia). Ce groupe armé est impliqué dans le processus de paix et participe à la sécurisation de la zone sahélo saharienne avec le feu vert de l'armée malienne. Au moins trois personnes ont été tuées.

 



(archives) - Selon les analystes, de grandes réformes politiques et militaires sont nécessaires pour rétablir la stabilité à long terme au Mali