Intimidations contre le vote «non» au référendum constitutionnel du Burundi

Au Burundi, le pouvoir veut organiser en mai prochain un référendum constitutionnel qui devrait permettre au président Pierre Nkurunziza de rester au pouvoir jusqu'en 2034 au moins, tout en institutionnalisant la mainmise de son parti, le CNDD-FDD, sur le pays.

 



Président du Burundi, Pierre Nkurunziza

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde