Le Conseil de sécurité proroge l'application des sanctions au Darfour

La paix et la sécurité internationales sont toujours menacées dans la région, d'où la prorogation de l'application des sanctions jusqu'au 12 mars 2019. La décision a été adoptée à l'unanimité des quinze membres et consignée dans la résolution 2400 (2018).



Un enfant dans le camp de déplacés de Kalma, au Darfour (archives).

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde