L'opposition accentue la pression sur Jacob Zuma

Le principal parti d'opposition, l'Alliance démocratique, a exigé le 8 février, de ramener le vote d'une motion de défiance contre l'actuel président sud-africain au 13 février, au lieu du 22 comme prévu, pour sortir « au plus vite de l'impasse » créée par son refus de démissionner, malgré les injonctions du Congrès national africain (ANC).



Photo: GCIS

Pr2sident Jacob Zuma

Focus Sur

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde