Des lycéennes manquantes après une attaque de Boko Haram au Nigeria

Au Nigeria, le spectre d'un nouveau Chibok et la crainte d'un nouvel enlèvement par Boko Haram planent. Lundi 19 février, une école de filles du village de Dapchi dans l'Etat de Yobe, dans le nord-est du pays, a été attaquée par la secte jihadiste. Aujourd'hui plusieurs dizaines d'élèves manquent toujours à l'appel, 111 selon la police. Leur sort reste flou et leurs familles s'inquiètent. Elles craignent un kidnapping de masse comme lors du rapt des 276 lycéennes de Chibok en 2014.



Une des filles enlevées de Chibok

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde