Quarante-cinq morts dans l'attaque d'un village au nord du Nigéria

Au moins 45 personnes ont été tuées samedi par des inconnus à Gwaska, village de l'Etat de Kaduna, dans le nord du Nigeria. Cette zone reste, par ailleurs, en proie au soulèvement des islamistes de Boko Haram, malgré les promesses du président Muhammadu Buhari, qui a promis d'éradiquer le mouvement.



Militaires nigérians en patrouille près de la forêt de Sambisa, en partie contrôlée par Boko Haram (avril 2014).

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde