Repression de la manifestation de l'opposition au Mali

La marche organisée le 2 juin dernier à Bamako par la Coalition pour l'alternance et le changement, s'est soldée par de violents heurts à différents endroits de la capitale malienne. La police a abondamment tiré du gaz lacrymogène en direction des marcheurs qui avaient, rappelons-le, bravé l'interdiction de manifester par le gouverneur de Bamako en vertu de l'état d'urgence instauré dans le pays depuis novembre 2015.



Photo: Le Pays

Manifs de l'opposition

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde