Le chef de l'humanitaire de l'ONU appelle à éviter le pire au Sahel

Le chef de l'humanitaire de l'ONU, Mark Lowcock, s'est déclaré de plus en plus préoccupé par la situation au Sahel, où près de 6 millions de personnes au Burkina Faso, au Tchad, au Mali, en Mauritanie, au Niger et au Sénégal luttent pour subvenir à leurs besoins alimentaires quotidiens et où la malnutrition sévère menace la vie de 1,6 million d'enfants.



Photo: Unicef

Les visites mensuelles des dispensaires itinérants et les campagnes de sensibilisation figurent parmi les moyens mis en œuvre pour combattre la malnutrition.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde