Le coût de la piraterie pèse sur le transport maritime



Author:
AlQarraTvFr
Publisher:
AlQarraTvFr
Publication Date:
20 Décembre 2012
Tags:
Africa, Oceans and Rivers

La piraterie pèse sur les comptes des armateurs. Le bureau maritime international estime ainsi que le surcoût entraîné par les actes de piraterie en mer a atteint les 5 milliards de dollars en 2011. Mais une étude publiée l'année dernière par l'ONG One Earth Future Foundation allait même jusqu'à un coût de 7 à 12 milliards de dollars par an.

Un montant qui est obtenu en additionnant les rançons versées par les bateaux et les équipages, les primes exigées par les compagnies d'assurances, les modifications d'itinéraires maritimes, les dispositifs de sécurité comme les patrouilles navales, mais aussi les frais de justice. Restent enfin les coûts indirects, comme par exemple l'augmentation du prix des denrées dans la corne de l'Afrique.

Ce surcoût est supporté à 80% par les armateurs. Les 20% restants étant assumés par les gouvernements, engagés dans les eaux internationales afin d'assurer la sécurité dans les zones à risques.

Des manœuvres qui sont opérées essentiellement en Afrique. Car ce continent est de loin le plus touché par le phénomène: avec 123 actes recensés sur 177 durant les 6 premiers mois de 2012, il concentre 70% de la piraterie mondiale.