Cote d'Ivoire: Mutinerie ou Coup d'Etat?

19 Septembre 2002

Johannesbourg — Mort du général Robert Guei et du ministre de l'Interieur Emile B. Doudou

La Cote d'Ivoire a connu jeudi une mutinerie ou même un Coup d'Etat selon le gouvernement du président Laurent Gbagbo, qui a fait au moins une dizaine de morts, dont l'ancien général Robert Guei et le ministre de l'Interieur, Maitre Emile Boga Doudou.

De violents combats ont secoué les villes principales d'Abidjan, de Bouaké et de Korhogo. Des tirs d'armes lourdes, des rafales de mitraillette et des détonations d'artillerie ont été entendues dans la capitale économique ivoirienne dès l'aube.

Un proche conseiller du président Gbagbo a déclaré aux journalistes "On a identifié qui est à l'origine des troubles. C'est le général Guei". Le ministre de la Défense, Moise Lida Kouassi, a annoncé que le cadavre du général Guei a été retrouvé dans une rue d'Abidjan.

Des forces loyales à Guei étaient les auteurs d'un coup d'Etat en 1999, mettant fin au régime du président Henri Konan Bedié. C'était le premier Coup de l'histoire de la Cote d'Ivoire, ancienne colonie francaise et premier producteur mondial de cacao. Pays, jusqu'en 1999, réputé pour sa stabilité politique et sociale dans une sous-région secouée par la guerre et l'instabilité.

Le Premier Ministre ivoirien, Pascal Affi N'guessan a déclaré à la presse en début de matinée que les 750 mutins faisaient parti d'un groupe de militaires qui devaient être démobilisés de l'armée, mais ne voulaient pas accepter la décision prise par le gouvernement ivoirien. Ces soldats avaient été recrutés par le général Guei.

Selon des sources diplomatiques en Cote d'Ivoire, le ministre Boga a été tué au début de la mutinerie, durant un assaut contre sa résidence.

Ecoles, bureaux et magasins étaient fermés à Abidjan. Le Plateau, le quartier administratif et des affaires, tout comme les quartiers résidentiels de la ville, étaient presque déserts et les grandes artères d'Abidjan étaient vides.

Le président ivoirien, Laurent Gbagbo, absent de la Cote d'Ivoire lors des derniers évènements, a décidé d'interrompre sa visite officielle en Italie, a annonce à l'AFP un ministre à Abidjan.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: allAfrica

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X