Congo-Kinshasa: Laurent Nkunda, le chef rebelle arrêté au Rwanda

23 Janvier 2009

Le chef rebelle tutsi, fondateur du Congrès National pour la Défense du peuple (CNDP) a été arrêté dans la soirée du jeudi par les forces rwandaises et congolaises à la frontière avec la RDC. L’annonce de son arrestation a été rendue publique par un communiqué signé du chef des forces armées rwandaises.

Laurent Nkunda a été capturé au Rwanda lors d'une opération conjointement menée par les troupes congolaises et rwandaises, alors que ladite opération suscite de nombreuses interrogations auprès de l’opinion publique congolaise.

« L'état-major conjoint FARDC (armée congolaise) et éléments RDF (armée rwandaise) informe l'opinion publique de l'arrestation du général déchu Laurent Nkunda, le jeudi à 22H30 en cavale sur le territoire rwandais après avoir opposé une brève résistance à nos militaires à Bunangana », affirme le communiqué.

Les autorités militaires des deux pays affirment que Laurent Nkunda est actuellement détenu dans un endroit tenu secret. La capture du chef rebelle a eu lieu alors qu'il se rendait dans la ville de  Gisenyi pour prendre part à une réunion. Un déplacement très tôt assimilé à une cabale pour échapper aux filets de la force conjointe rwando-congolaise à ses trousses.

En effet, au cours du mois d'août, le Conseil National pour la Défense du Peuple,(CNDP, mouvement rebelle de Laurent Nkunda)  avait pris le contrôle de cette province,  provoquant du coup, le déplacement des dizaines de milliers de civils.

Un contingent de 3.500 soldats rwandais est entré mardi en RDC dans le cadre d'un accord avec le gouvernement de Kinshasa pour tenter de désarmer l'insurrection hutue des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR).

Pour garantir la réussite de leur opération contre le FDLR, les rebelles rwandais établis en RDC, Kinshasa et Kigali ont estimé qu'il y avait nécessité de neutraliser, Laurent Nkunda, fondateur du CNDP qu'il  dirige  depuis 2004 ainsi que les éléments qui lui sont restés fidèles, après le coup de force sans succès, mené récemment par le général Bosco Ntaganda.

Ce dernier et preque la totalité des officiers du CNDP, ont dû faire acte d’allégeance  au pouvoir de Kinshasa, certainement à cause de la  pression internationale.

Kinshasa se réjouit de cette arrestation de Laurent Nkunda et demande aux autorités rwandaise de l’extrader vers la RDC."

La République démocratique du Congo est un pays très riche  en ressources minières mais très instable aussi. De nombreuses guerres, rébellions et autres violences ethniques ont fait plus de cinq millions de morts dans ce vaste pays d’Afrique centrale depuis 1998, et empêché tout développement économique de l'ancienne colonie belge.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X