Cote d'Ivoire/Burkina Faso: Le sélectionneur des Eléphants veut une victoire à tout prix

Cote d'Ivoire's Gervinho, who scored his side's goal, heads past Cedric Kante of Mali.
25 Janvier 2012

La victoire à tout prix. Tel est le nouveau crédo du sélectionneur de la Côte d'Ivoire, François Zahoui, qui a dit à ses joueurs qu'il ne se préoccupe pas de la manière par laquelle ils vont battre le Burkina Faso, jeudi à Malabo, du moment qu'ils ont pris les trois points de la victoire.

S'adressant à la presse, mardi dans la capitale de la Guinée Equatoriale, M. Zahoui affichait un visage grave et avait des mots durs pour les vedettes de son équipe, leur demandant de laisser de se retrousser les manches et de travailler s'ils veulent gagner le trophée de la Coupe d'Afrique des Nations.

Zahoui sent le danger si les Ivoiriens prennent à coeur leur statut de favori et ne fassent suffisamment d'efforts au cours de prochaines semaines. Ils ont travaillé dur dimanche lors de leur premier match contre le Soudan, gagné par 1 à 0.

Bien que ne s'y étant pas beaucoup appesanti, il a dit en filigrane que beaucoup de joueurs ivoiriens sont de grandes vedettes au niveau des clubs et gagnent des millions de dollars, mais jouer pour leur pays est un honneur ultime en football et gagner une Coupe des nations demande beaucoup de travail et de sacrifice. Evidemment, il s'en est assez pris aux joueurs choyés qui trouvent que les conditions en Guinée Equatoriale sont loin de celles des stades et des terrains d'entraînement des clubs européens.

Une victoire des Ivoiriens sur leurs voisins du Burkina Faso va virtuellement assurer leur qualification pour les quarts de finale.
Le même jour, si l'Angola bat le Soudan dans l'autre match du Groupe B, au Estadio Nueva,  les Palencas Negras et les Elephants n'auront plus qu'un match à livrer avant les quarts de finale.

Le Burkina Faso n'a pas encore digéré sa défaite face à l'Angola, dimanche. Le sélectionneur, Paulo Duarte, a critiqué la façon dont l'Angola perdait impunément du temps vers la fin pour conserver le résultat, se plaignant d'une injustice à l'égard de son équipe.

Cependant, le Burkina peut se ragaillardir de son nul et vierge contre la Côte d'Ivoire en match de poule lors de la dernière phase finale de la Coupe d'Afrique des nations, en Angola.

Mais ce sont les Ivoiriens qui s'étaient qualifiés pour les quarts de finales, tandis que les Burkinabè étaient éliminés de la compétition.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: allAfrica

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.