Soudan/Burkina Faso: Le Soudan arrache une place en quarts de finale

Bruno Ravina (Ile Maurice, en rouge) prend le dessus sur Faisal Agab (Soudan, en blanc) - les Soudanais l'ont emporte 2-1 - Mauritius v Sudan soccer game (1-2)
31 Janvier 2012

Le Soudan a arraché sa place en quart de finale de la Coupe d'Afrique des nations 2012 en battant le Burkina Faso, lundi à Bata par 2 buts à 1 en match comptant pour la troisième et dernière journée du Groupe B.

Cette victoire est la première du pays en phase finale depuis 42 ans. Cette longue attente sera oubliée ce soir d'autant que le Soudan rejette l'Angola à la troisième place du groupe grâce à la différence de buts.

Pour se qualifier, le Soudan avait besoin de gagner et d'une victoire de la Côte d'Ivoire sur l'Angola à Malabo. C'est ce qui s'est produit avec le succès de la Côte d'Ivoire qui s'est imposée par 2 buts à 0.
Maintenant, le Soudan va affronter samedi la Zambie, qui a terminé première du Groupe A. Un match qu'il devrait trouver très jouable. De façon inattendue et sans crier gare, il a pu atteindre la dernière phase de cette compétition.

Lundi soir, le héros du Soudan était son attaquant Mudather Tayeb qui a marqué un but par mi-temps, chaque fois suite à des erreurs défensives, avant que le remplaçant Issiaka Ouédraogo ne réduise tardivement le score pour le Burkina Faso.

Au cours de la première mi-temps, le Burkina Faso aurait pu bénéficier d'un pénalty qui semblait justifié quand le virevoltant Jonathan Pitroipa, qui a été excellent toute la soirée, a été bloqué dans la surface de réparation, mais l'arbitre gabonais, Eric Otogo-Castane, n'avait pas sifflé la faute.

Le Soudan a ouvert le score à la 33ème minute par Tayeb qui avait récupéré le ballon à quelque 40 mètres des buts adverses. Le défenseur du Burkina Faso, Mamadou Tall, se lance à la poursuite de l'attaquant soudanais qui n'avait eu aucune peine pour battre de près Daouda Diakité.

Juste avant la mi-temps, Pitroipa avait l'occasion d'égaliser, mais son tir n'était pas puissant pour prendre à défaut le gardien de but soudanais, Akram El Hadi Salem.

En seconde mi-temps, Ouédraogo, le remplaçant du Burkina Faso, avait eu deux occasions pour marquer. D'abord, Pitroipa lui avait laissé le loisir de battre Salem, mais il enverra la balle dans le décor.

Juste avant la deuxième occasion de Ouédraogo, le Soudan avait profité d'une autre erreur défensive du Burkina pour aggraver le score.
Sur un long dégagement du gardien adverse, Diakité avait mal jugé la trajectoire du ballon qu'il attendait dans sa surface de réparation pour s'en saisir. Mais Tayeb arrive le premier sur le ballon, contourne Diakité et marque le second but de son équipe.

Le Soudan était près de marquer sur un coup franc à l'entrée de la surface de réparation. Salem qui s'est chargé de l'exécution rate complètement son tir. Ouédraogo va réduire le score.

C'était pratiquement la dernière action du match. Au coup de sifflet final, les Soudanais ne pouvaient pas manifester leur joie car ils ne connaissaient pas encore le résultat du match de Malabo. Ils exploseront de joie en apprenant la défaite de l'Angola.

Plus de: allAfrica

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.