Cote d'Ivoire/Mali: Duel entre les superstars Didier Drogba et Seydou Keita

Cote d'Ivoire's Gervinho, who scored his side's goal, heads past Cedric Kante of Mali.
7 Février 2012

Favoris de la compétition, la Côte d'Ivoire et le Mali vont s'affronter mercredi au Stade d'Angondjé de Libreville pour une place en finale de la Coupe d'Afrique des nations.

Les Ivoiriens sont largement donnés favoris et ont une supériorité individuelle, mais pour se qualifier les Maliens vont compter sur les nerfs de leurs adversaires et sur leur propre hargne et détermination déjà bien démontrées au cours de la compétition.

Le sélectionneur ivoirien, François Zahoui avait assisté dimanche à la victoire du Mali sur le Gabon aux tirs au but, en quart de finale. Il avait alors déclaré que son équipe n'allait pas sous-estimer son moins illustre adversaire.

«Dans sa tête, l'équipe du Gabon avait déjà battu celle du Mali, mais il y avait une détermination des Maliens qui leur a permis de gagner. Nous devons être méfiants. Notre victoire ne sera pas acquise dans la tête mais sur le terrain», a déclaré François Zahoui.

«Chat échaudé craint l'eau chaude. Nous avons connu des déceptions en 2006, 2008 et 2010. Nous devons avoir à l'esprit que nous disputerons mercredi un match qui sera une sorte de finale avant la lettre», a-t-il ajouté.

La Côte d'Ivoire va aborder ce match sans blessé. Salomon Kalou s'est remis de sa blessure au tendon et le gardien de but, Boubacar Barry, ne manifeste pas de signe de sa blessure musculaire contractée lors du match de quart de finale remporté contre la Guinée Equatoriale.

Le sélectionneur du Mali, Alain Giresse, avait plus tôt capé l'état d'esprit du match quand il avait déclaré que la Côte d'Ivoire devrait sentir le poids des attentes tandis que son équipe n'avait rien à perdre.

«La Côte d'Ivoire est favorite, elle sait que la pression repose sur elle. Par contre, nous, nous n'avons rien à perdre. Nous ferons notre maximum pour aller encore plus loin dans cette compétition», a-t-il ajouté.

Il n'a pas tort. Une défaite en demi-finale sera considérée comme un autre désastre en phase finale pour l'équipe bien cotée de la Côte d'Ivoire, alors que dans le cas contraire le Mali serait félicité par ses supporters pour être allé aussi loin.

La clé du succès du Mali sera la vedette de l'équipe, le milieu de terrain Seydou Keïta, qui revient à cette compétition après 20 mois de retrait volontaire. La star de Barcelone a été le catalyseur de ses succès au cours de cette Coupe d'Afrique.

Lors de la dernière apparition du Mali en demi-finale de la Coupe d'Afrique des nations, c'était un autre Keïta, Fantamady, qui l'avait conduit à la victoire face au Zaïre par 4 buts à 3 après prolongations. Seydou est capable de relever ce défi et affirme qu'il a été inspiré pour le faire.

«Je suis très fier de porter ce flambeau. J'ai beaucoup gagné avec Barcelone, mais ceci (la demi-finale) ressemble à une victoire en finale», a déclaré Keïta.

«J'ai toujours aimé mon pays et c'est le président (le président Amadou Toumani Touré) qui m'a poussé à revenir...Même ma mère avait fait de son maximum pour me persuader de revenir. Quand le Mali gagne, cela me procure un sentiment complètement différent. Je me sens comme un gamin», a-t-il affirmé.

L'issue de cette demi-finale pourrait être décidée par le duel entre les deux superstars respectives des équipes : Didier Drogba pour la Côte d'Ivoire et Seydou Keïta pour le Mali.

Chacun a un effet magique sur son équipe et est capable de produire de la «magie» pour gagner ce qui pourrait être une rencontre très serrée. Ils ont chacun l'expérience et le talent pour décider de l'issue du match.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: allAfrica

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.