Zambie/Ghana: Les Chipolopolo surprennent les Black Stars en demi-finale

Emmanuel Mayuka célébre le but contre le Ghana.
9 Février 2012

La Zambie a créé une énorme surprise en battant le Ghana par 1 but à 0 mercredi soir à Bata pour se qualifier en finale de la Coupe d'Afrique des nations.

Ce sera la première finale continentale des Chipolopolo depuis celle perdue en 1994 face au Nigeria. Peu de gens soutiendront qu'ils ne la mérite pas compte tenu du jeu palpitant qu'ils montré au cours de la compétition.

Ils ont surfé sur leur chance contre le Ghana qui a raté un penalty tiré par Asamoah Gyan dès le début du match. Un seul but du remplaçant Emmanuel Mayuka, obtenu vers la fin de la seconde mi-temps, a suffi à cette équipe d'Afrique australe.

Les prestigieux Black Stars étaient donnés favoris, mais deux de leurs hommes clés, le défenseur Jonathan Mensah et l'avant-centre Gyan, n'étaient pas à 100 pour cent de leur forme, ce qui s'était manifesté  au cours du match. L'équipe avait également terminé la partie à 10 après l'expulsion de Derek Boateng pour avoir reçu deux cartons jaunes.

Gyan aurait pu donner l'avantage à son équipe, qui avait obtenu un penalty à la septième minute suite à une faute de Davies Nkausu sur Kwadwo Asamoah, mais son tir a été repoussé par le gardien de but zambien, Kennedy Mweene.
Peu après, Mweene sauvait encore son camp devant Gyan, auteur d'un tir sur une excellente passe d'André Ayew.

Jordan Ayew avait probablement eu la meilleure occasion de but de la première mi-temps quand il s'était retrouvé tout seul dans les six mètres, sur un coup franc tiré par son frère André, mais il avait complètement raté la balle qui aurait permis à son équipe de mener à la marque.

La Zambie avait obtenu sa meilleure occasion de la première mi-temps par l'intermédiaire de Chris Katongo, qui avait reçu une passe de Rainford Kalaba, mais son tir était passé à côté alors qu'il se trouvait à quelques mètres du gardien de but ghanéen, Adam Kwarasey.

A la reprise, Mayuka avait pris la place de James Chamanga. Il avait commencé à inquiéter le Ghana bien que les Black Stars continuaient à dominer le match.

Jordan Ayew obligeait Mweene à effectuer un sauvetage en se couchant sur la balle, alors que Gyan avait tiré à côté avant de perdre un duel aérien avec le gardien zambien.

Mensah et Gyan avaient quitté successivement le terrain l'espace de quelques minutes, étant incapables de poursuivre la partie. La Zambie avait ouvert le score peu après leur sortie.

Mayuka avait récupéré la balle à l'entrée de la surface de réparation, la défense ghanéenne lui avait laissé assez de temps d'enrouler son tir pour battre Kwarasey et donner l'avantage au Chipolopolo.

A six minutes de la fin, Boateng avait quitté le terrain après avoir reçu un second carton jaune, synonyme d'expulsion, pour avoir irrégulièrement freiné la course de Kalaba. A ce moment-là, le Ghana semblait avoir perdu la force de se battre.

Les Zambiens avaient assez facilement géré les dernières minutes. Après le coup de sifflet final, ils livreront leur version du haka, une danse de guerre maorie exécutée par l'équipe nationale de rugby de la Nouvelle Zélande, pour manifester naïvement leur victoire

Ils sont les seuls à montrer qu'ils avaient cru à leur capacité d'aller jusqu'au bout de la compétition. Avec beaucoup d'émotion, ils marquent leur retour au Gabon 19 ans après l'accident d'avion tragique, au large des côtes de ce pays, qui leur avait coûté toute une génération de footballeurs. Peut-être les joueurs qui composent l'équipe actuelle vont inscrire leurs noms dans les livres d'histoire.

A La Une: Zambie

Plus de: allAfrica

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X