Atelier régional à Lomé sur la drogue et les crimes organisés

4 Août 2012
communiqué de presse

Lome - Togo — L'unité antidrogue de la Commission de la CEDEAO organise du mardi 7 au jeudi 9 août 2012 à Lomé, au Togo, un atelier régional visant à attirer l'attention sur la problématique du trafic de drogue, de la toxicomanie et des crimes organisés en Afrique de l'Ouest. Destinée aux experts régionaux dans le domaine des médias, la rencontre s'inscrit dans le cadre du Plan d'action régional et du Plan opérationnel concernant la drogue et devra contribuer à attirer l'attention sur la nécessité d'adopter une approche régionale intégrée pour la mise en œuvre effective de mesures stratégiques.

Première réunion du genre consacrée à ce sujet, elle mettra l'accent sur les interventions visant à réduire la demande dans le cadre de la lutte contre les drogues dures, le crime organisé et le VIH/sida. Elle devra aboutir à la fourniture d'un appui pour la mise à disposition de ressources adéquates en vue de la réalisation des activités prévues. Les jeunes ouest-africains, notamment les filles, sont particulièrement exposés à la menace, une situation qui contribue à assombrir un tableau déjà inquiétant du fait du VIH/sida, avec des conséquences désastreuses sur le développement socioéconomique.

L'atelier sera une occasion de promouvoir l'utilisation d'un guide de référence simple, clair et convivial pour permettre à la Commission de la CEDEAO d'élaborer, en collaboration avec les différents acteurs concernés, des supports didactiques sur des questions liées à la consommation de stupéfiants et à la lutte efficace contre le trafic de drogue. Au sortir de l'atelier, il est attendu que les experts des médias puissent mettre à profit les connaissances acquises pour contribuer aux efforts de mobilisation, de sensibilisation et de plaidoyer afin de renforcer l'efficacité des mesures prises aux niveaux national et régional.

De cette manière, les organisations locales, les responsables de collectivités, les parents, les travailleurs du secteur social et de la santé, les éducateurs et personnels soignants seront mieux équipés pour prendre en charge des questions liées à l'utilisation abusive de l'alcool, du tabac et d'autres substances psycho-actives. A l'issue de la rencontre, les participants devraient se voir dotés des capacités nécessaires pour contribuer aux activités de mobilisation, de sensibilisation et de plaidoyer menées à l'échelle des collectivités locales, nationales et régionales, pour une meilleure efficacité des efforts de prévention et de contrôle de la toxicomanie, du trafic de drogue et du crime organisé, avec un accent particulier sur le volet «réduction de la demande de drogue» du Plan d'action régional.

Par ailleurs, il est attendu que les mesures axées sur la réduction de la demande et sur le traitement soient appliquées plus efficacement, pour de meilleurs résultats. Sont attendus à la rencontre des experts des médias ayant rang de rédacteur en chef et des professionnels de niveau intermédiaire provenant des organes de presse écrite et audiovisuelle des Etats membres de la CEDEAO. Des représentants des partenaires au développement et d'autres acteurs concernés, notamment des agences du système des Nations unies, des institutions régionales et des personnes-ressources, sont également invités pour donner leur éclairage sur la question et enrichir le contenu de l'atelier. La Commission de la CEDEAO sera représentée, à travers le personnel de l'Unité de lutte antidrogue et d'autres départements concernés.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.