Mieux informer les journalistes maliens sur les effets de l'utilisation abusives des armes légéres

10 Juin 2013
communiqué de presse

Bamako - Mali — Un atelier de sensibilisation et de renforcement des capacités des journalistes sur les armes légères et de petit calibre (ALPC) dans l'espace de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) se tiendra du 11 au 13 juin 2013 à Bamako, au Mali.

Il s'agira pour la trentaine de participants à cette rencontre, essentiellement des journalistes de la presse publique ou privée, de personnes ressources, de représentants de la commission nationale sur les ALPC ainsi que d'organisations de la société civile du Mali de se familiariser avec la Convention de la CEDEAO sur les ALPC.

L'atelier se propose aussi de mettre à jour et d'informer les participants sur la situation actuelle des ALPC et les questions connexes aux niveaux national, régional et international. Il vise également à susciter auprès des hommes de médias des discussions sur les défis et les opportunités ainsi que des stratégies à mettre en œuvre pour relever ces défis.

Les efforts de lutte contre la prolifération des ALPC dans l'espace CEDEAO, les initiatives nationales, régionales et internationales de lutte contre la prolifération des ALPC, le rôle des médias en matière de paix et de sécurité en Afrique de l'Ouest seront, entre autres, les thèmes à débattre au cours de cet atelier.

La rencontre de Bamako est la dernière d'une série de trois. Elle intervient après celles tenues du 5 au 10 mai 2013 à Ouagadougou, au Burkina Faso, et du 19 au 24 mai 2013 à Niamey, au Niger. Selon les organisateurs, le choix de ces trois Etats se justifie par la situation sécuritaire actuelle au Mali, avec ses effets néfastes sur le Niger et le Burkina Faso, et qui résulterait de la facilité d'accès et de l'utilisation abusive des ALPC.

L'objectif recherché à travers ces différentes formations est d'accroître les connaissances des participants sur la Convention de la CEDEAO sur les ALPC, de sensibiliser davantage ces derniers sur les conséquences néfastes de l'utilisation abusive de ces armes et d'obtenir l'engagement des hommes de médias à mieux informer et éduquer le public à travers des reportages, articles de presse, interviews, émissions, magazines, etc.

En effet, la Commission de la CEDEAO a identifié les médias comme l'un des meilleurs moyens d'information et de sensibilisation du public sur les armes légères et de petit calibre, leurs munitions et autres matériels connexes. Et cette série de formations apportera de la valeur ajoutée aux journalistes ainsi qu'à leurs organes de presse, en améliorant leurs connaissances et en encourageant la recherche et le partenariat sur la question.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.