La Conférence sur le développement équitable et inclusif en matière de genre débutera à Addis-Abéba

12 Novembre 2013
communiqué de presse

Addis Abeba — Le Comité femmes et développement a débuté une conférence sur le thème, l'Afrique dans l'ère après-2015: le développement équitable et inclusif en matière de genre,à Addis-Abéba, aujourd'hui au Centre de conférences des Nations Unies. La conférence qui se déroule du 12 au 14 novembre, permettra au Comité de discuter de la position commune de l'Afrique sur le programme de développement de l'après-2015 et les conséquences sur les politiques et programmes des États Membres et les efforts pour intégrer le genre dans le développement.

Le choix du thème se justifie par la nécessité du Comité femmes et développement d'être pleinement informé des discussions en cours afin d'alimenter la discussion au niveau du pays et de s'assurer que l'égalité soit abordée dans le programme de développement de l'après-2015.

Les participants repenseront les stratégies qui visent à accélérer la mise en œuvre des engagements de Dakar et de Beijing en vue de la prochaine Conférence Beijing +20 sur les femmes, en 2015. Ceci est en ligne avec un appel par les parties prenantes africaines de rendre le processus de développement du programme de l'après-2015 «aussi participatif, inclusif et transparent que possible et de le soutenir avec un cadre de responsabilisation défini».

On attend de la réunion qu'elle soit l'occasion d'élaborer des plans d'action spécifiques pour les États Membres de mettre en œuvre les engagements et déclarations qui visent à réaliser l'égalité entre les hommes et les femmes et l'autonomisation des femmes en Afrique.

Les hauts fonctionnaires de gouvernements et experts des ministères en chargedu genre et des affaires féminines, les Communautés économiques régionales (CER), les organisations de la société civile, les personnes ressources des institutions de recherche et connexes, le département du genre, de la femme et du développement de l'Union africaine et les institutions des Nations Unies étaient présents à la réunion.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.