Le Forum sur le mécanisme de coordination régionale s'ouvre sur un appel à s'aligner sur les priorités de l'Afrique

1 Novembre 2013
communiqué de presse

Addis Abeba — S'exprimant au siège de l'Union africaine sur le thème, Appui des Nations Unies au programme «UA 2063», Carlos Lopes, Secrétaire exécutif de la Commission économique pour l'Afrique a exhorté les participants, à la 14ème session du Mécanisme de coordination régionale pour l'Afrique (MCR-Afrique) des organismes des Nations Unies et des organisations travaillant en Afrique en appui à l'Union africaine et au NEPAD «de s'aligner de manière cohérente sur les priorités de l'Afrique et coopérer stratégiquement entre eux et les institutions régionales en Afrique».

M. Lopes utilise un vieil adage africain pour illustrer la trajectoire du développement de l'Afrique: «Si tu veux aller vite, vas-y seul, si tu veux aller loin, alors il faut y aller ensemble». Je dis: «L'Afrique, le continent avec la population la plus jeune au monde, réclame plus et il incombe alors aux acteurs clés d'aller à la fois «vite et loin» de profiter au maximum des immenses possibilités offertes tant par les ressources humaines que naturelles dont regorge le continent».

Il a ajouté que tant qu'il y a de la bonne volonté et de l'engagement entre les partenaires de l'Afrique, il reste beaucoup à faire pour transformer ces engagements en résultats probants à long terme requis sur le terrain. Pour sa part, M. Erastus Mwencha, Vice-Président de la Commission de l'Union africaine exprime le soutien de l'UA à une proposition de discussion qui marque un changement dans la façon dont est mené le Mécanisme régional de coordination. Cette réunion se tient généralement en novembre; l'idée de l'avoir en mars, serait l'occasion de l'aligner sur la Conférence des ministres africains des finances, de la planification et du développement économique organisée conjointement par la CEA et la CUA.

Il dit: «De notre point de vue, elle nous donnera aussi, l'Afrique, par l'Union africaine et ses États membres, l'occasion d'approfondir ensemble notre interaction avec les hauts responsables des Nations Unies, et ainsi nous responsabiliser davantage dans nos efforts à la fois de contribuer aux programmes formulés par nous et de nous en approprier». M. Mwencha a également appelé les partenaires à s'assurer que la mise en œuvre du Programme de renforcement des capacités de 10 ans et le programme connexe de soutien du système des Nations Unies est liée aux priorités changeantes et plans de travail de l'UA vu qu'ils sont basés sur les dispositions de l'Agenda 2016 et du Nouveau plan stratégique de l'UA.

M. Lopes a dit que l'appui au Programme «UA 2063» doit être adapté autour des étapes clés, y compris des adaptations de celles des cadres et des programmes pan-africains existants et a appelé les participants à examiner le cadrage des objectifs africains de développement en tant que partie intégrante du Programme «UA 2063». Ceci, je le dis, ne doit pas être en contradiction avec les objectifs globaux; je vois un alignement avec les objectifs généraux qui abordent un ensemble entièrement différent de secteurs et des résultats souhaités en Afrique qui lui sont spécifiques.

Lopes poursuit en disant que ces objectifs africains de développement peuvent couvrir les secteurs tels que les infrastructures, l'agriculture, la gouvernance, l'industrialisation et la paix et la sécurité.

Les sessions annuelles du MCR-Afrique ont servi à des fins à des forums importants afin de façonner les positions africaines dans les processus mondiaux. Les réunions passées du MCR ont contribué aux préparatifs de l'Afrique pour Rio +20, les conférences sur le changement climatique, et le programme de développement de l'après-2015.

La réunion examinera également les dimensions du développement économique, du social, de la gouvernance et de la paix et sécurité du Programme «UA 2063».

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.