Maputo se prépare pour le débat ministériel de la Conférence de l'Union africaine sur les mines

4 Décembre 2013
communiqué de presse

Maputo — Le débat ministériel de la 3ème Conférence des ministres en charge du développement des ressources minérales aura lieu à Maputo, au Mozambique du 13 au 17 décembre sur le thème: Tirer parti du Projet Afrique Extraction minière pour la Renaissance africaine en vue d'une gestion élargie par l'Afrique. La conférence sera précédée par une réunion des hauts fonctionnaires qui aura lieu du 13 au 15 décembre.

Le thème a été délibérément choisie pour approfondir la participation des États membres et de leurs institutions dans la mise en œuvre du Projet Afrique Extraction minière; et cela se passe dans le contexte d'un secteur caractérisé par des relations complexes et des demandes concurrentes, des droits et des revendications.

La conférence est devenue le premier forum du genre sur le continent; et ces ministres africains en charge des ressources minérales aborderont les questions liées au développement des ressources minérales sur le continent. Un sous-thème sera consacré également à la «Gouvernance des ressources minérales et l'engagement communautaire».

Les objectifs de la conférence sont:

- Proposer des approches pour les dirigeants africains et des options politiques relatives à l'exécution du Plan d'action pour le Projet Afrique Extraction minière dans le but de promouvoir le développement durable en Afrique en ligne avec le Programme de développement 2015 et le Programme «UA 2063» de l'Afrique;

- Réflexion sur l'adéquation, la pertinence et les lacunes dans le plan d'activités pour le Centre africain pour le développement des ressources minérales comme un cadre institutionnel qui vise à appuyer la mise en œuvre du Projet Afrique Extraction minière;

- Renforcer l'appropriation et la participation des États membres et les Communautés économiques régionales dans la mise en œuvre du Plan d'action pour le Projet Afrique Extraction minière et améliorer la compréhension de ses implications sur le développement minéral de l'Afrique, et le lancement du Centre africain pour le développement minéral comme projet;

- Considérer les modalités à suivre pour renforcer la planification et l'échange d'informations sur le Plan d'action pour le Projet Afrique Extraction minière entre les États membres et les parties prenantes;

Les experts, lors de leur séance officielle préparont et adopteront un rapport concis sur les principales recommendations, Déclaration et décision de leur réunion, et le soumettront à la Conférence pour adoption.

Les ministres africains et hauts fonctionnaires en charge du développement des ressources minérales, les fonctionnaires de la CUA et des CER seront présents. Les participants viendront également d'un large éventail de parties prenantes, notamment, les partenaires au développement, les représentants des institutions des Nations Unies, le secteur privé africain, les Chambres des mines et de l'industrie africaines, les ONG et les Organisation de la société civile, la BAD et la Banque mondiale.

Les participants définiront la façon dont les pays africains pourraient concevoir et mettre en vigueur des stratégies et politiques sur les ressources minérales grâce au Projet Afrique Extraction minière, qui pourraient inclure la promotion de la transformation économique et de la valeur ajoutée, qui peut réduire la dépendance sur les exportations de matières premières, ainsi promouvoir une croissance durable à long terme. Ceci, selon les organisateurs veillera à ce que les bénéfices d'une telle croissance soient largement partagés afin de réduire la pauvreté et améliorer le niveau de vie pour tous les Africains.

Contexte:

Le Conseil exécutif de l'UA, dans la décision n° EX.CL/Dec.368 (XI), a institué une Conférence statutaire pour les ministres en charge du développement des ressources minérales de l'Union africaine dans le but de développer des positions communes et cohérentes sur les questions concernant la gestion des ressources minérales en Afrique.

La Conférence des ministres africains en charge du développement des ressources minérales a pris des mesures délibérées pour relever les défis dans le secteur de l'exploitation minière, entre autres, la formulation du Projet Afrique Extraction minière et son Plan d'action et l'approbation d'établir un Centre africain pour le développement des ressources minérales afin de fournir une capacité d'appui technique stratégique de mise en œuvre du Plan d'action pour le Projet Afrique Extraction minière.

En octobre 2008, la première session des ministres de l'UA en charge du développement des ressources minérales, tenue à Addis-Abéba, Ethiopie, a considéré le Projet Afrique Extraction minière comme un cadre stratégique pour la gestion des ressources minérales en Afrique en vue de promouvoir la croissance, la réduction de la pauvreté et le développement durable en Afrique. Les chefs d'Etat de l'UA et de gouvernement, lors de leur assemblée à Addis en février 2009, ont salué le Projet Afrique Extraction minière et demandé aux «ministres de l'UA en charge du développement des ressources minérales d'élaborer un plan d'action concret pour sa réalisation».

En décembre 2011, la deuxième Conférence de l'UA des ministres en charge du développement des ressources minérales, qui s'est tenue à Addis-Abéba, en Ethiopie, a approuvé le Plan d'action pour la mise en œuvre du Projet Afrique Extraction minière et grâce à leur Déclaration sur la construction d'un avenir durable pour l'industrie extractive de l'Afrique - de la vision à l'action, l'a approuvé comme «l'outil continental pour guider le développement et la gestion prudente, transparente et efficace des ressources minérales en Afrique». Les ministres ont en outre approuvé la proposition qui vise à établir un Centre africain pour le développement des ressources minérales afin de fournir une capacité d'appui technique stratégique à l'UA/NEPAD, aux Communautés économiques régionales (CER) et États membres pour la mise en œuvre du Plan d'action, donc du Projet Afrique Extraction minière.

Conformément à cette directive, la Commission de l'UA, en étroite collaboration avec les États membres du deuxième bureau de la Conférence des ministres africains en charge du développement des ressources minérales, de la CEA et d'autres partenaires au développement ont élaboré un projet de plan d'activités pour la création du Centre africain pour le développement des ressources minérales.

Cette conférence devrait examiner, parmi d'autres questions, les aspects suivants du Centre africain pour le développement des ressources minérales: sa structure, ses mandats, son appropriation, sa gouvernance, son financement, les rôles des parties prenantes et la forme finale du Centre africain pour le développement des ressources minérales.

En outre, la troisième session de la Conférence de l'Union africaine de la Conférence des ministres africains en charge du développement des ressources minérales devra identifier les domaines prioritaires pour que l'Afrique accélère la mise en œuvre du Projet Afrique Extraction minière.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.