L'Afrique a des attentes élevées du Centre africain pour le développement des ressources minérales

17 Décembre 2013
communiqué de presse

Maputo, le 17 décembre: L'Afrique a des attentes élevées du Centre africain pour le développement des ressources minérales (AMDC).

Prenant la parole lors de l'inauguration du Centre africain pour le développement des ressources minérales à Maputo, au Mozambique pendant la manifestation qui s'est tenue au cours de la troisième session ordinaire de la Conférence des ministres africains en charge du développement des ressources minérales de l'Union africaine, l'Honorable Ministre des mines de la République du Mozambique, Mme Esperanza Biaz dit que l'Afrique est fière de la création du Centre africain pour le développement des ressources minérales et a des attentes élevées.

«Nous sommes très fiers, ce soir en tant qu'Africains, le Centre africain pour le développement des ressources minérales est une institution africaine, conçue et propre à l'Afrique pour lui permettre de se développer grâce à sa richesse minérale. Elle a exhorté les États membres africains à utiliser l'expertise et les installations offertes par le Centre.

Entre-temps, le Représentant de la Banque africaine de développement (BAD) au Mozambique, Joseph Ribeiro dit que le Projet Afrique Extraction minièreoffre un cadre unificateur, entièrement propre aux pays africains pour façonner la politique d'une manière intégrée. Il dit: «Le Projet Afrique Extraction minièrea des caractéristiques uniques qui en font un vecteur privilégié pour transformer la richesse minière en résultats de développement de ce continent».

Riberto a appelé à une meilleure gestion des ressources naturelles qui alimenteront la transformation économique de l'Afrique en faisant valoir que l'Afrique avait maintenant des institutions plus fortes et plus responsables qu'il y a 10 ans et il était toutefois possible de combler les lacunes en matière de gouvernance et de gestion économique. «En comblant ces lacunes l'Afrique peut devenir un «tigre de ressources» moteur de la croissance pour les prochains 100 ans». La Banque africaine de développement estime que le potentiel minier de l'Afrique est estimé à 30 milliards de dollars d'ici 2030. La BAD est un partenaire d'exécution du Projet Afrique Extraction minière, encollaboration avec la Commission économique pour l'Afrique, l'Union africaine et le Bureau Afrique du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD-Afrique).

Le Centre africain pour le développement des ressources minérales est financé par l'aide généreuse du Gouvernement fédéral du Canada et du Gouvernement de l'Australie.

La secrétaire parlementaire du ministre du développement international, Mme Lois Brown, qui parlait au nom du gouvernement canadien a déclaré que son gouvernement a décidé de financer le Centre à hauteur de 15.3 millions de dollars pour appuyer la vision de l'Afrique d'exploiter les ressources naturelles de façon responsable et durable qui profite à tous les citoyens en particulier ceux qui vivent dans la pauvreté. Elle a dit qu'en dehors du financement, le Canada et l'Australie ont beaucoup à offrir au Centre à savoir leur expérience et leur expertise en fonction de leur propre succès connu dans le secteur minier.

Elle a dit que les deux pays devaient leur croissance économique aux industries extractives «Nous savons que les secteurs d'extraction gérés de façon responsable peuvent transformer les économies, conduire à la diversification et la création de plus d'emplois de haute qualité dans l'économie formelle. Elle dit: «Une augmentation des revenus de ce secteur pourraient aider à payer pour les services publics tels que les soins de santé et l'éducation qui peuvent sortir les plus vulnérables de la pauvreté».

Mme Brown a appelé à une participation plus importante et inclusive dans le secteur de l'extraction en faisant valoir que le succès du Centre et sa vision ne pouvaient bénéficier au continent que si l'Afrique s'en approprie, et engage avec toutes les parties prenantes qui se sont rassemblées pour les établir.

Elle a qualifié le plan d'activités du Projet Afrique Extraction minière d'ambitieux et souhaité le succès au Centre africain pour le développement des ressources minérales.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.