Les Champions nationaux doivent être soutenus en vue d'atteindre une puissante prospérité.

8 Janvier 2014
communiqué de presse

La Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique (CEA), à travers son Bureau sous-régional pour l'Afrique de l'Est (BSR-AE) tiendra la 18e session du Comité Intergouvernemental d'experts (CIE) du 17 au 20 février 2014 à Kinshasa, en République démocratique du Congo (RDC).

La session du CIE se concentrera sur le thème: "Les Champions Nationaux, les Investissements Direct Etranger (IDE) et la Transformation Structurelle en Afrique de l'Est".

Ce thème a été informé par la réalisation que, même si la région de l'Afrique de l'Est a réalisé des taux de croissance impressionnants, ayant une performance en moyenne de 6,4% entre 2008 et 2012, comparativement à 3,7% pour l'Afrique et 1,7% pour le reste du monde, ce record n'a pas été traduit en amélioration rapide des marchés du travail et n'a pas réussi à atteindre la réduction de la pauvreté d'une manière générale.

Les champions nationaux sont définis comme les entreprises locales qui sont devenus les principaux concurrents sur leurs marchés mondiaux.

«Nous devrions encourager la création des champions nationaux et régionaux, afin qu'ils contribuent à favoriser une collaboration efficace entre le secteur public et le secteur privé. Ceci est l'essence même de la philosophie économique émergente appelée Africapitalism, un aspect où le secteur privé dirige un partenariat axé sur le développement de l'Afrique », a déclaré Carlos Lopes, Secrétaire exécutif de la CEA et Tony Elumelu, l'homme d'affaires du Nigeria dans un article écrit conjointement.

La 18e réunion du CIE aura à définir ce que l'on attend des investisseurs nationaux en vue de pouvoir atteindre une croissance durable par le biais du développement industriel et de la transformation structurelle.

«Dans les économies émergentes, les Champions Nationaux sont devenus des partenaires stratégiques pour atteindre une meilleure transformation », a déclaré Antonio Pedro, Directeur du BSR-AE. Nos pays doivent les positionner en tant que les acteurs majeurs d'une prospérité durable enfin de nous approprier notre processus de développement ».

Pedro a souligné que les investissements et les ressources consacrées à la croissance des Champions Nationaux seront rentables pour favoriser l'accumulation de richesse à long terme qui permettront la mise en place des infrastructures qui améliorent la qualité de vie et offrent des possibilités de diversification. «Les investissements directs étrangers peuvent également stimuler les Champions Nationaux, dans la mesures où les entreprises étrangères investissent dans le développement des ressources humaines de sorte que les connaissances et compétences technologiques sont transférées aux acteurs locaux", a ajouté Pedro.

Outre les sessions plénières, la 18e reunion de du CIE comportera aussi les réunions ad hoc groupes d'experts spéciaux (AEGMs) se tiendra également à examiner la CEA publications non périodiques sur: En marge des séances plénières de cette réunion, des sessions spéciales du Groupe d'experts ad hoc seront organisées pour examiner les publications non périodiques de l'UNECA. Celles -ci sont :

Mettre les nouveaux partenariats commerciaux et d'investissement au service de la diversification en Afrique de l'Est : le rôle des marchés émergeants) ;

Promouvoir l'intégration régionale pour l'amélioration de la cohésion sociale ;

Les traités bilatéraux d'investissement (TBI) et les champions nationaux. La 18e session de la CIE réunira des représentants provenant de quatorze États servi par le BSR-AE ainsi que les Communautés économiques régionales et les organisations intergouvernementales de la sous-région, les partenaires de développement, les centres de recherche, les professionnels des médias et autres parties prenantes.

La réunion sera également nouer des partenariats et définira les modalités de coopération entre les parties prenantes en vue de soutenir l'intégration régionale et l'accélération de développement de la sous-région.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.