Atelier de Formation sur à la mise en œuvre du Système de Comptabilité Nationale de 2008

20 Janvier 2014
communiqué de presse

Dans le cadre son programme d'activité 2012-2013, le Bureau sous-régional pour l'Afrique du Nord (BSR-AN) et le Centre africain de statistique de la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique organisent du 21 au 23 janvier 2014 à Nouakchott, Mauritanie, un atelier de formation sur la mise en œuvre du SCN 2008.

La mise en œuvre du Système de Comptabilité Nationale (SCN) 2008 est une initiative internationale qui ouvre la voie vers l'amélioration de la qualité, la disponibilité, la cohérence et l'harmonisation des statistiques économiques et des comptabilités nationales. Il est communément admis en Afrique la nécessité de créer des synergies à tous les niveaux du système statistique africain afin de faire face aux défis de la mise en œuvre du SCN 2008.

La stratégie africaine de mise en œuvre du SCN 2008 fût adoptée par les Chefs d'Etats et de Gouvernement africains en juillet 2010 à Kampala, Ouganda, en tant que premier pilier de la Stratégie d'Harmonisation des Statistiques en Afrique (SHaSA) laquelle dresse le cadre de la production d'informations statistiques fiables, harmonisées et actuelles susceptibles de soutenir la bonne gouvernance économique, l'intégration régionale et le développement durable en Afrique. La Stratégie Régionale Africaine a été jugée cohérente avec la Stratégie internationale de mise en œuvre du SCN 2008 lors du "Séminaire sur la mise en œuvre du Système de Comptabilité Nationale de 2008 en Afrique", tenu en avril 2011 à Addis-Abeba, Ethiopie.

C'est dans ce contexte que la CEA a développé un projet sur le SCN 2008 afin de renforcer la capacité des Etats membres et de les assister pour une meilleure prise en compte des normes statistiques et les recommandations internationales. La formation portera sur les sujets suivants :

- Tableau des ressources et emplois pour éliminer les écarts dans les flux mesurés des biens et services afin de vérifier la compilation du PIB selon les trois approches, c'est-à-dire la production, les recettes et les dépenses et de veiller à la cohérence des comptes nationaux.

- Sources des données pour pallier les failles en données des ressources et emplois des produits à travers l'utilisation de plusieurs sources de données après la comparaison et le contraste des données à partir de ces sources.

- Le secteur informel et l'économie non observée pour veiller à ce que toutes les activités soient prises en compte dans la mesure de l'activité totale et atteindre l'adéquation et l'exhaustivité des comptes nationaux.

- ERETES un outil informatique pour la compilation des comptes nationaux.

- Les Classifications en comptes nationaux sont très importantes pour la compilation du tableau des ressources et emplois, pour la collecte des données (enquêtes, recensements, et l'enregistrement de l'entreprise), et la dissémination des données; pour discuter de la manière d'adapter et d'adopter les classifications internationales au continent africain.

Prennent part à cette formation des chefs, directeurs et responsables chargés de la comptabilité nationale, au niveau des bureaux nationaux de statistique, des ministères des finances, de la planification et de l'économie, des banques centrales des pays africains francophones.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.