La CEA encourage l'entreprenariat des jeunes au Cameroun

23 Novembre 2014
communiqué de presse

Yaoundé — Dix jeunes entrepreneurs au total se lancent dans l'entreprenariat cette semaine au Cameroun grâce à des prêts, sans condition de garantie, reçus au terme d'un évènement sur l'entreprenariat qui a vu la participation technique de la Commission économique pour l'Afrique.

La sélection des dix candidats a été faite sur la base d'une étude minutieuse de leur plan d'affaires pendant le Deuxième sommet international sur l'entreprenariat et la création d'emploi organisé par le Youth Employment Service (YES) - Cameroon du 18 au 21 novembre 2014 à Yaoundé. Les crédits ont été mis à disposition par la Mutuelle d'Epargne et de Crédit pour le Développement de l'Entreprenariat des Femmes et des Jeunes au Cameroun (MUDEF) qui a travaillé en collaboration avec YES Cameroon et la CEA au cours de ce sommet.

Au nombre des projets financés figurent un service de réservation en ligne de tickets de bus (activité inédite au Cameroun), une entreprise de traitement de fruits naturels dans laquelle les fruits saisonniers sont exploités pour combattre des pathogènes saisonniers correspondants, un ambitieux plan de culture du maïs (et d'autres cultures) et un cabinet de consultation financière dont l'objectif est d'aider les jeunes entreprises à maintenir leurs activités.

S'exprimant à l'ouverture du sommet au nom du directeur du Bureau sous-régional de la CEA pour l'Afrique central, le responsable de la communication - Abel Akara Ticha a présenté 10 points qui pourraient inspirer les jeunes candidats qui se lancent dans l'entreprenariat et l'innovation. Il s'agit notamment d'identifier et de s'adonner à sa passion, de recenser les besoins de l'environnement immédiat et global, de recevoir une formation en leadership, de s'impliquer dans des réseaux, de planifier et d'être résilient à l'adversité.

« Vous devez faire preuve de créativité et d'innovation en tout temps », a-t-il déclaré aux jeunes, tout en les invitant également à mettre à profit leur imagination.

Parallèlement, Laurent D'Aronco, économiste à la CEA, a montré l'importance de l'utilisation des TIC dans le développement des petites entreprises déclarant qu'une configuration appropriée conduirait à une meilleure communication entre collègues, une meilleure gestion des ressources humaines et une communication aisée et efficace entre l'entreprise et ses différents interlocuteurs ainsi qu'avec ses actionnaires.

Au terme de ce sommet, le directeur exécutif de YES - Cameroon, M. Gildbert Ewehmeh et la directrice générale du MUDEF, Mme Mbakop Josiane, ont salué l'engagement de la CEA dans la promotion de l'entreprenariat des jeunes et de l'innovation en Afrique et ont appelé à un soutien technique continu de la part de l'institution dans ce secteur.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.