Zone de libre-échange, de plus en plus une réalité

Photo: Uneca
Le commerce sur le continent africain
27 Mars 2015
communiqué de presse

La CEA profite de la Conférence des ministres qui se tient à Addis-Abeba, en Éthiopie du 25 au 31 mars 2015, pour convoquer une réunion et discuter de la question de Zone de libre échange continentale lors de la Conférence des ministres qui se tient du 25 au 31 mars 2015, à Addis-Abeba, en Éthiopie.

L'évènement parallèle, présidé par le Directeur du Département du commerce et de l'industrie de l'Union africaine, Treasure Maphanga se déroulera le 28 mars, de 16h à 19h; la réunion cherche à attirer l'attention sur le programme de la Zone de libre échange continentale et intensifier les débats en vue des négociations sensées commencer en 2015, conformément à la feuille de route de la Zone de libre échange continentale. 2015 représente une occasion historique concernant cette étape importante de l'intégration du continent africain avec le début des négociations pour une Zone de libre-échange continentale.

La création de la Zone de libre-échange continentale a été décidée lors de la 18ème session ordinaire de l'Assemblée des chefs d'État et de gouvernement de l'Union africaine qui s'est tenue en janvier 2012, à Addis-Abeba, en Éthiopie. Ladite zone réunira cinquante-quatre pays africains avec une population totale de plus d'un milliard de personnes et un produit intérieur brut combiné de plus de 1200 milliards de dollars américains.

La CUA et la CEA soulignent le caractère opportun de la réunion à la lumière de l'importance de l'industrialisation, qui, selon un rapport conjoint de 2014 est une condition préalable pour que l'Afrique d'atteigne une croissance économique inclusive et durable.

En décembre 2014, lors d'une réunion d'experts de trois jours, Maphanga a souligné que la ZLEC était une occasion importante pour développer et harmoniser la règlementation dans un certain nombre de secteurs de services liés au commerce qui soutienne le processus d'industrialisation.

Elle dit: «Nous cherchons à développer un accord qui permette l'intégration complète entre tous les pays africains, avec une attention sur la promotion du commerce intra-africain et la mise en œuvre du plan d'action qui comprenne les infrastructures liées au commerce, la capacité de production et la facilitation du commerce.

L'évènement qui est ouvert aux délégués de la Conférence des ministres et comprendra des exposés du Conseil des affaires de l'Afrique de l'Est, entre autres se déroule en salle de conférence 3, au Centre de conférences des Nations Unies.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.