Développer un partenariat international pour les systèmes et statistiques d'état civil

29 Juin 2015
communiqué de presse

Du 16 au 20 juin 2015, le Directeur du Bureau Sous régional pour l’Afrique de l’Ouest de la Commission Economique pour l’Afrique, Dr. Dimitri Sanga a conduit dans le cadre de la coordination du Groupe régional d’appui au Programme africain pour l’amélioration accélérée des systèmes d’enregistrement des faits d’état civil et d’établissement des statistiques de l’état civil (APAI-CRVS) pour les pays francophones, une mission de plaidoyer et de sensibilisation auprès de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), de l’Association Internationale des Maires Francophones (AIMF), du Consortium Paris 21 – Paris, France, du 16 au 18 Juin 2015 et en République de Slovénie du 19 au 20 juin 2015.

L’objectif de cette mission qui comprend des représentants du Fonds des Nations Unies pour l’Enfance(UNICEF), de la Banque Africaine de Développement(BAD) était d’échanger avec les principaux interlocuteurs susmentionnés impliqués dans des interventions de soutien à l’amélioration des systèmes d’état civil et d’établissement des statistiques de l’état civil (CRVS) en Afrique. L’étape de Slovénie, elle visait globalement à renforcer les capacités du Groupe régional, à travers le partage de l’expérience de ce pays, cité comme référence au titre de l’application des meilleures pratiques en matière de CRVS.

Aussi bien à Paris qu’à Ljubljana et Piran, la mission a eu avec les hauts responsables rencontrés notamment le Directeur de la Paix, de la Démocratie et des Droits de l’Homme de l’OIF, les Coordonnateurs des Programmes Asie et Afrique du Consortium Paris 21,le Conseiller de l’AIMF, le Secrétaire Général du Ministère des Affaires étrangères slovène, le Directeur de la Chambre de Commerce, des échanges approfondis et féconds et a permis de sensibiliser tous ces interlocuteurs sur le programme APAI CRVS ainsi que sur la nécessité de s’assurer que tout appui aux pays africains en général et francophones en particulier doit s’insérer dans le cadre de l’approche holistique du Programme APAI CRVS.

C’est ainsi que seront désormais pris en compte au titre de l’OIF i) le renforcement du plaidoyer politique pour l’amélioration des systèmes d’état civil en Afrique lors des différentes manifestations et conférences de l’OIF, ii) la participation de l’OIF aux activités du Groupe régional, avec une disponibilité à prendre part à la prochaine réunion de Septembre 2015 à Yaoundé du Groupe régional, iii) les actions de renforcement de l’état civil à mener conjointement avec les initiatives d’établissement et de revues des listes électorales.

S’agissant de l’AIMF, les actions suivantes seront menées i) le renforcement du plaidoyer politique auprès des Maires des villes francophones afin que le renforcement des systèmes d’état civil, indispensable à la formulation, la mise en œuvre et l’évaluation des politiques communales, figure au nombre de leurs priorités d’actions ; ii) le partage avec le Groupe régional du réseau d’experts de l’AIMF en matière d’élaboration de logiciels de gestion de systèmes d’état civil et mise en œuvre de plans d’amélioration.

Concernant le Consortium Paris 21, il mettra l’accent sur i) la synergie d’action pour le développement de guides et d’outils détaillant les liens entre les registre d’état civil, les registres de population et les statistiques vitales en vue d’une meilleure coordination entre les acteurs des systèmes d’état civil, ii) la participation aux activités du Groupe régional, avec une disponibilité à prendre part à la prochaine réunion de Septembre 2015 à Yaoundé.

Quant à la visite en Slovénie, elle aura entre autres permis de renforcer lescapacités des membres du Groupe régional en matière de meilleures pratiques dans la gestion de systèmes d’état civil ; ii)d’obtenir l’inscription d’un thème sur l’amélioration de l’état civil en Afrique lors des journées statistiques annuelles de la Slovénie ; iv) de partager avec les pays africains mettant en œuvre des plans d’amélioration les solutions slovènes de nouvelles technologies de l’information et de la communication dans le domaine de la gestion des systèmes d’état civil.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.