iPAD revient à Kinshasa en octobre

10 Août 2015
Content from our Premium Partner
African Media Agency (Dubai)
communiqué de presse

"Mon message pour la prochaine édition de l'iPAD RDC Mines et Infrastructures Indaba se tenant à Kinshasa en octobre est: "Travaillons ensemble pour parer au manque d'énergie", dit Charles Carron Brown, COO de la mine Kipoi de Tiger Resources.

L'alimentation en électricité est le défi principal auquel l'industrie minière du pays doit faire face selon Mr Brown: "Il est essentiel que le gouvernement combatte la pénurie.

Pour ce faire, il est nécessaire que l'opérateur indépendant du réseau de transport de l'électricité soit amené à exploiter le réseau de transport à haute tension. SNEL ne peut pas être à la fois producteur et responsable du transport, car ce serait un conflit d'intérêts."

Il fait aussi la remarque que cela ne devrait pas être considéré comme une menace envers SNEL ou ses employés car SNEL continuera a rester le plus grand producteur et fournisseur en énergie en RDC et que ses employés impliqués dans la transmission continueront à travailler pour l'opérateur indépendant du réseau.

Le projet EE à $33million de Tiger

Il continue: "Si nous voulons avoir des Producteurs d'énergie indépendants (IPP), dont on a désespérément besoin et qui sont proposés par le gouvernement, alors le transport d'énergie doit être transparent, réglementé et indépendant de la production d'électricité.

Quel investisseur international investirait 100 millions de dollars dans une centrale électrique s'il ne peut pas être sûr que l'électricité soit livrée à ses clients?"

"Travaillons ensemble pour parer au manque d'énergie", propose Charles Carron Brown, ajoutant: "Tiger investit 33 millions de $ pour améliorer le réseau de 120 kV et pour réaliser un projet d'efficacité énergétique - C'est positif pour tout le monde!

Les ménages ordinaires obtiendront davantage d'énergie et de lumière, il y aura moins de coupures d'électricité, il y aura plus d'énergie disponible pour la SNEL à vendre, pour l'industrie minière aussi, en particulier pour SEK, et le gouvernement sera en mesure de recueillir plus d'impôts car les coûts d'exploitation de toutes les compagnies minières seront réduits.

Cela a également un avantage significatif sur l'environnement. Cela fait sept victoires. Pas un simple "win-win."

Code Minier

"Ne modifiez pas le code minier qui a attiré des milliards de dollars d'investissements en RDC" dit Charles Carron Brown, COO de la mine Kipoi de Tiger Resources.

Il ajoute: "Les mines atteignent désormais le point où elles ont fini de déprécier la plupart de leurs investissements et elles vont commencer à payer plus d'impôts.

Regardez 2011, 2012 et 2013 où le secteur minier seul a contribué respectivement 940 millions de $, puis 1,1 milliard $ et 1,3 milliard $ en impôts au Trésor de la RDC. Je pense que davantage encore ont été payés en 2014."

iPAD RDC Mines et Infrastructure Indaba et La Semaine Minière du Katanga sont organisés par Spintelligent, le leader dans l'organisation de conférences et expositions basé à Cape Town et aussi le bureau en Afrique de Clarion Events Ltd, basé au Royaume-Uni.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.